Nils Andersson

Alger, livre et fidélité.

Alger, livre et fidélité.

L’édition algérienne de Mémoire éclatée aux éditions Dar Khettab a été la raison d’une invitation au Salon international du livre à Alger. L’éditeur, Rachid Khettab, est aussi sociologue ; deux livres qu’il a publiés et dont il est l’auteur m’attachent particulièrement à lui. Le premier, Frères et compagnon. Dictionnaire biographique d’Algériens d’origine européenne et juive et Continue reading Alger, livre et fidélité.

La question sahraouie, un crime marocain, une honte européenne

La question sahraouie, un crime marocain, une honte européenne

Les Sahraouis, les « natifs » comme les appelaient les colonisateurs espagnols à la fin du XIXe siècle, sont un peuple vivant dans le Sahara occidental et l’espace saharien. Partage colonial, lors de la Conférence de Berlin en 1885, les puissances reconnaissent la domination espagnole sur la région qui devient en 1924 le Sahara espagnol. En 1963, Continue reading La question sahraouie, un crime marocain, une honte européenne

Sur le rapport de forces

Sur le rapport de forces

De la décolonisation à la mondialisation Le capitalisme, né au Moyen-âge du commerce maritime sur l’arc allant de Venise aux villes hanséatiques, est dans son essence impérialiste. Participant de sa logique expansionniste de domination et de profits, les conquistadors ouvriront les routes de l’appropriation du monde. Avec le capitalisme industriel – main mise sur les Continue reading Sur le rapport de forces

 L’ONU et le recours à la force armée II

L’ONU et le recours à la force armée II

Le blog « L’ONU et le recours à la force armée » a suscité deux réactions, l’une pertinente de Paul Benalloul : « Je sens une absence, laquelle résultait sans doute de ton choix de privilégier le coté matériel des forces armées sans vouloir préciser les stratégies alternatives. OK certes pour une force onusienne multilatérale, mais pour quoi Continue reading L’ONU et le recours à la force armée II

 L’abomination raciste, d’hier à aujourd’hui

L’abomination raciste, d’hier à aujourd’hui

Dans une campagne présidentielle qui révèle, comme celle de l’élection de Trump aux États-Unis, combien la crise démocratique, constitutionnelle et morale de nos sociétés est profonde se repend, rejet et discrimination de l’autre, la gangrène du racisme. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l’horreur concentrationnaire imposant le silence, on a pu croire les théories Continue reading L’abomination raciste, d’hier à aujourd’hui

 31 janvier 1967, je quitte la Suisse

31 janvier 1967, je quitte la Suisse

Le 31 janvier 1967, il y a 50 ans, l’Agence télégraphique suisse publie une information qui a le mérite de l’inexactitude, à la lire je suis parti dans la soirée, alors que c’est dans la matinée, seul à bord de ma voiture, alors que Renée m’accompagne et dans une voiture de sport alors qu’il s’agit Continue reading 31 janvier 1967, je quitte la Suisse

 Vingt cinq ans de guerre, la Paix comment ?

Vingt cinq ans de guerre, la Paix comment ?

    De la machette aux armes les plus sophistiquées, la guerre : impérialiste, inter-étatique, coloniale, tribale, ethnique, confessionnelle, décime, ravage, exile. Inéluctable dérives, les règles et principes du droit humanitaire – le droit dans la guerre – progressivement élaborés et adoptés depuis la fin du XIXème siècle sont ouvertement violés, y compris par des États Continue reading Vingt cinq ans de guerre, la Paix comment ?

Ces crimes d’état qui restent impunis

Ces crimes d’état qui restent impunis

François Hollande, à l’encontre des règles de bienséance présidentielles a transgressé un « secret d’État », l’un des moins bien gardés il est vrai : il a ordonné des « opérations homo ». En quoi consistent ces opérations ? Il s’agit d’une action terroriste menée par les services pour éliminer une personne désignée. L’âge d’or des opérations homo, fut la période Continue reading Ces crimes d’état qui restent impunis

Roland Barthes à Lausanne

Roland Barthes à Lausanne

1956 : Roland Barthes donne une conférence Lausanne Il est des choses qui se fixent dans la mémoire, d’autres, infiniment plus nombreuses, qui s’oublient, sans que cela tienne toujours à leur importance ; celles qui s’inscrivent sont, avec le temps, l’objet d’interprétations qui deviennent certitudes. Ainsi, dans Mémoire éclatée, rapportant la conférence de Roland Barthes organisée en Continue reading Roland Barthes à Lausanne