31 janvier 1967, je quitte la Suisse

Le 31 janvier 1967, il y a 50 ans, l’Agence télégraphique suisse publie une information qui a le mérite de l’inexactitude, à la lire je suis parti dans la soirée, alors que c’est dans la matinée, seul à bord de ma voiture, alors que Renée m’accompagne et dans une voiture de sport alors qu’il s’agit d’une 4 CV…

Dans Mémoire éclatée, je relate longuement les étapes de la mesure d’expulsion prise à mon encontre le 7 novembre 1966 par les autorités fédérales, surtout, l’essentiel, j’évoque l’impensable solidarité qui s’est alors manifestée. Je veux simplement rappeler, par des articles dans la presse, des appels ou des réunions publiques, celles et ceux pour ce qui nous rassemblaient, mais aussi malgré ce qui nous différenciaient, qui ont alors pris position contre la décision d’expulsion. Cela ne peut s’oublier.

Nils Andersson

Appels, articles et documents de la Police fédérale ont été publiés par le Comité contre l’expulsion dans trois brochures successives.

 

Articles dans la presse

Bertil Galland, Andersson n’est pas un étranger, Feuille d’Avis de Lausanne, 1er décembre 1966

Une expulsion qui ne s’imposait pas ou les fausses peurs, Domaine Public n° 63, 1er décembre 1966

Georg Benner, Tous contre Freddy, Zürcher Woche, 2 décembre 1966

Michel Stern, Est-il permis d’être « extrémiste ?, Coopération, 3 décembre 1966

Jean-Baptiste Mauroux, Nils Andersson et l’inquiétude du citoyen, Journal de Genève, 5 décembre 1966

J.P. Genier, Une lettre à nos Conseillers fédéraux, Le Peuple, 10 décembre 1966

Hans Rudolf Hilty, D’Heinrich Zschokke à Nils Andersson, Badener Tagblatt, 10 décembre 1966

J.S., La loi du milieu, Le Jura, Porrentruy, 16 décembre 1966

Bertil Galland, L’éditeur Andersson sera-t-il expulsé ?, Feuille d’Avis de Lausanne, 21 décembre 1966

Roland Béguelin, Freddy Andersson et Hubert Acquin sont expulsés, Le Jura libre, Delémont, 21 décembre 1966

Pierre Canova, Une honteuse mesure policière, Octobre, 23 décembre 1966

Ferdinand Brunisholz, La chasse aux sorcières, La Liberté, Fribourg, 27 décembre 1966

Eric Descoeudres, Un test pour la Suisse, L’Essor, 30 janvier 1967

 

Les appels

 

Appel contre l’expulsion de F.N.Andersson, initié par Simone Hauert, Fanny Grether, Bernard Liègme

La liste (partielle) des signatures recueillies figure en annexe

 

 

Déclaration de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, 1er décembre 1966

 

Message de personnalités françaises, 26 décembre 1966, initié par Jérôme Lindon, Éditions de Minuit, François Maspero, Éditions Maspero, Pierre-Jean-Oswald, Éditions Oswald, Robert Voisin, Éditions de l’Arche.

 

Appels de la Fédération internationale des droits de l’homme au Conseil fédéral, S. Collette-Kahn, Secrétaire générale de la F.I.D.H.,30 décembre 1966 et 18 janvier 1967

Appel remis par l’Action pour la paix et l’indépendance des peuples à l’Ambassade de Suisse à Bruxelles, 5 janvier 1967

 

Autres initiatives

Conférence de presse à Lausanne, 6 janvier 1967, organisée par le Comité d’appel avec la participation de Fanny Grether, Bernard Liègme, François Maspero, représentant les éditeurs français, Robert Schellekens, avocat belge, Jean Lob, avocat contre mon expulsion. Simone Hauert, hospitalisée n’a pu être présente.

Conférence publique à l’école polytechnique de Zürich organisée, 25 janvier 1967, organisée par la Fortschrittliche Studentenschaft, sous la présidence de Walter Diggelman, écrivain, avec la participation de Rudolf Welter, Conseiller national et membre de l’exécutif de la ville de Zürich, Ueli Götsch, Conseiller national, Marcel Beck, Conseiller national, Dr Rotter, député du canton de Zürich, Max Bill, architecte et sculpteur, Hans-Rudolf Hilty, écrivain et éditorialiste, Emilio Modena, pour les étudiants progressistes et Jean Lob, avocat contre mon expulsion.

Le 15 janvier 1967, Jean-Pierre Payot, président de la Société des libraires et éditeurs de la Suisse romande écrit : « Sans vouloir argumenter sur le fond de cette affaire, ce qui n’est pas notre propos… La mesure d’expulsion qui le frappe de manière si brutale ne va pas sans inquiéter ceux qui connaissent les difficultés de notre métier ; il n’est pas possible de remettre une affaire d’édition et de diffusion dans un laps de temps si court… », cet appui de la profession et les demandes renouvelées de Jean Lob feront reporter la décision d’expulsion du 10 janvier au 31 janvier 1967

Annexe Liste des signataires de l’Appel contre l’expulsion

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *