Nils Andersson | Mémoire éclatée. De la décolonisation au déclin de l’Occident

Ce site et blog est consacré à Nils Andersson et à ses mémoires qui sont parues le 1er octobre 2016 aux Editions d’en bas.

Le souhait, la raison d’être de ce blog est de susciter échanges, commentaires, controverses dans une mémoire et un présent éclatés.

Mémoire éclatée, de la décolonisation au déclin de l’Occident ­constitue un témoignage exceptionnel sur plus de soixante ans du parcours de Nils ­Andersson né en 1933 à Lausanne d’un père suédois et d’une mère française.

L’auteur évoque la Lausanne culturelle et politique des années cinquante, sa rencontre, en 1956, avec Jérôme Lindon (Éditions de Minuit), Jean-Jacques Pauvert, et Robert Voisin (Éditions de l’Arche) et la fondation de La Cité Diffusion puis de La Cité-Éditeur. Dès 1961, il diffuse les Éditions Maspero et publie, entre autres, Mao Zedong, Liègme, Debluë, Weideli et Jotterand.

La publication d’ouvrages liés à la cause algérienne et censurés ou interdits en France dont La Question d’Henri Alleg (Minuit) ainsi que ses rapports avec les réseaux Jeanson et Curiel, lui ferment les portes de la France pendant de nombreuses années. En 1966, son engagement dans l’édition militante amène son expulsion de Suisse par le Conseil fédéral. Pendant cinq ans il va travailler dans l’Albanie d’Enver Hoxha à Radio Tirana, puis devient diffuseur du livre français dans la Suède d’Olof Palme. Dans les années 1990, il s’installe à Paris et milite notamment chez Attac, Sortir du colonialisme, etc.

Nils Andersson collabore, entre autres, au Monde diplomatique, Politis, L’Humanité, Recherches Internationales, La Pensée, Les Temps ­Modernes, Savoir/Agir.

«Ni ancien combattant, ni témoin amer, c’est avec beaucoup de tenue et de cohérence que Nils Andersson rend compte de ce passé dont il n’ignore ni les incertitudes ni les ambiguïtés.» (Gérard Chaliand)

Mémoire éclatée fait suite à un livre consacré à La Cité Éditeur publié dans la collection Mémoire éditoriale des Éditions d’en bas : Livre et militantisme. La Cité Éditeur 1958-1967, avec une postface de François Maspero.

 

Sommaire

Préface, par Gérard Chaliand 9

I. Premiers cheminements

Métropole 11 19
« La veine de la chance » 27
Pays du Lac 31
Bucarest 36
Clartés 43
Un autre théâtre pour un autre public 51
T 1 56
Retour aux sources 62
La Cité 67
Ramuz et Stravinsky dans la Guerre froide 72
Les « pèlerins de Moscou » 72
Le plus beau des héritages 83

II. Le choix du libre arbitre

La Question 93
L’odeur d’encre et de plomb 104
Les réseaux 111
La Pacification 117
Le front éditorial 125
Un espoir fraternel, le droit à l’insoumission 135
La Suisse algérienne 145
La rose, le réséda et le jasmin 153
Le Temps de la Justice 163
Le crépuscule de l’ordre colonial 174
En guise de bilan 185
Le théâtre dans La Cité 193
La guerre est finie 204
Partisans et Révolution 212
Tiers-mondisme et internationalisme 220

III. Un grand tournant

La scission sino-soviétique 273
Les tribulations suisses du schisme Pékin-Moscou 242
Le Centre Lénine 250
Comment on devient un « espion » 262
La Cité avant que le rideau ne tombe 275
De Kuo Mo-Jo à François Mitterrand, des Antilles à la Palestine 283
L’expulsion 290
L’impensable soutien 301
Une page se tourne 313
De la place de Brouckère à la place Skanderbeg 321
Pourquoi l’Albanie ? 330

IV. La résistance de Lilliput

Mirësárdhje 343
Radio Tirana 350
Celui par qui Kadare est arrivé 358
Ce peuple et ce pays que j’ai aimés 366
Transformer la société est ô combien plus difficile que libérer le pays 377
Ce sont des hommes et des femmes qui font la révolution… 388
Un rapport de force trop inégal 395
Échos du pouvoir 403
Le critique est facile 410
Hors les frontières du « pays des aigles » 420
Mirupàfshim 430

V. L’autre Europe

Uppsala, nouveau port d’attache 439
Du bon usage du français 451
Du Gustavianum à Kopparberget 461
À nouveau l’Albanie 468
Droit du sol, du sang et de l’acquis 477
Premiers faux pas parisiens 487
Le passage au nouvel ordre mondial 495
Le Droit, terrain politique 503
Rester insoumis 510
Le mot de la fin 523

Bibliographie 525
Index des noms 531

 

3 comments

  1. I am extremely impressed with your writing skills and also with the layout on your blog. Is this a paid theme or did you modify it yourself? Anyway keep up the nice quality writing, its rare to see a nice blog like this one nowadays..
    lorensa

    Répondre

    1. Merci pour votre commentaire, la qualité de la présentation du blog est due aux éditions d’en bas, plus particulièrement à Jean Richard et à Pascal Cottin.
      N.A.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *